Réussir son installation en France

Article mis en avant

Réussir son installation en France

Bon Nombre de médecins ressortissants d’un pays membre de l’union européenne, désirant s’installer en France, se trouvent confrontés à diverses difficultés et échouent dans leurs installations là, où ils pensaient réussir.

Fort de notre expérience, Vidya Santé préconise plusieurs jalons à respecter pour réussir son projet d’installation en France lorsque l’on est médecin et ressortissant d’un pays membre de l’UE.

  • Validation par le régime de reconnaissance automatique des diplômes, effectuée  par une commission d’autorisation d’exercice sur le territoire français par le Conseil départemental de l’ordre des médecins.
  • Ce point est sans doute le plus important à la réussite de ce projet. La maîtrise de la langue française est le point de départ préalable à toute entente contractuelle entre le praticien et l’hôpital ou la clinique. En effet, le conseil départemental de l’ordre  des médecins (CDOM) est seul juge du niveau d’expression oral du praticien souhaitant exercer en France. Outre le passage devant le CDOM, la maîtrise de la langue française permet une intégration plus rapide au sein des équipes qui composent son futur environnement de travail, mais permet également de rassurer sa famille qui s’installe dans un nouveau pays avec une nouvelle langue, culture qui lui sont souvent étrangère à son arrivée.
  • Il est important avant d’entamer toutes démarches administratives en France, d’avoir la certitude du sérieux du projet qui vous est présenté. Il est également primordial d’avoir pu échanger par visio-conférence et physiquement lors d’une visite, avec les membres du directoire de l’hôpital ou de la clinique afin d’appréhender toutes les modalités du contrat qui vous sont proposées, mais aussi, avec des confrères de votre spécialité afin de vous assurer que votre venue est souhaitée de tous. Vidya Santé est trop souvent confronté à des cas de médecins étrangers à qui on a promis monts et merveilles et qui se retrouvent sans activité au bout de quelques mois soit, parce que les termes du contrat ne sont pas respectés dès le départ, ou bien la levée en fronde de vos confrères qui au départ n’étaient pas en accord avec la direction sur l’arrivées d’un nouveau médecin.
  • C’est pourquoi, Vidya santé préconise une installation en deux temps pour qu’un projet d’installation devienne un projet de vie et puisse être pérenne dans le temps. En premier lieu,  l’installation du praticien seul pour toute la période d’essai. Il pourra alors juger du sérieux du projet d’exercice, des bonnes conditions d’exercice, du bon relationnel avec les équipes de direction et soignantes, mais aussi des conditions de vie qu’il sera en mesure de proposer à sa famille. Puis, une fois cette première période d’essai passée, il pourra alors faire venir sa famille et leur assurer une stabilité tant sur le plan professionnel que sur le plan familial. Il sera alors la pierre angulaire qui permettra de rassurer les membres de sa famille et il aura pendant ces quelques mois pu s’acculturer à l’environnement social et citoyen dans le quel il évolue et favoriser ainsi la bonne intégration de sa famille.

Pour conclure, il est important de respecter une feuille de route marquée de plusieurs jalons qui vous permettrons d’avancer dans la réalisation de ce projet. C’est pour cela que Vidya Santé accompagne, entoure, guide les praticiens lors de toutes les étapes qui composent ces projets de vie pour que ceux-ci se solde par une réussite et non un échec.

Christophe Bosco


theme_actu-en-avt_icn-like theme_actu-en-avt_icn-like

3

17

Partager l'article : 

vidya illustration nav secondaire